L’Art, langage universel

 

Poser la question de la fonction de l’Art dans les sociétés humaines, c’est déjà jeter les bases d’une réflexion d’ensemble sur tout ce qui au cours de l’Histoire a influé sur l’évolution de ces sociétés.

l’Art, dans son acception la plus générale, est en effet l’aboutissement, à travers la réalisation d’une oeuvre, de toutes les facultés acquises par l’homme à travers l’accumulatio de sa culture historique.

Dans un sens plus restreint, l’art désignera toute œuvre humaine où se manifeste du génie ou du talent.

Avec une acception plus élevée, il désignera l’ensemble des moyens employés par l’artiste pour réaliser l’idéal conçu par son esprit, l’idée esthétique, pour créer quelque chose de beau, pour produire l’œuvre d’art. « C’est suivre la Beauté, même si elle vous conduit au bord d’un précipice, et, bien qu’elle soit ailée alors que vous ne l’êtes pas, la suivre quand même car où la Beauté est absente, il n’y a rien. »

Nous ne nous attacherons pas à développer toutes les formes de l’art ni d’en définir les différentes appellations en précisant leur sens ou leur domaine.

Nous retiendrons seulement que l’histoire d’une nation n’est pas seulement écrite dans des documents mais aussi dans ses pierres, ses objets en bois, cuivre, or, céramique, faïence, verrerie, bronze…. La liste est infinie parce que la pensée et les émotions de l’homme qui les façonnent sont d’une infinie complexité.

L’Art est une forme de langage universel, souvent plus simple à comprendre pour les peuples que l’expression orale.

De cette vision sensorielle, de cette perception émotionnelle de l’artiste face à la nature, Dieu, l’univers, la patrie ou plus simplement la vie au quotidien, sont nés différents styles dont les caractéristiques sont l’expression d’une période, d’un mouvement et ont résisté au temps pour survivre jusqu’à nous.

Suivez Memo Arts :

Memoarts met à votre disposition un grand espace ambivalent, car à la fois virtuel et physique, qui vous permet à la fois de vous cultiver et d’acquérir ou céder des objets d’antiquités et des œuvres d’art dans des conditions maxima de confort, physique et intellectuel, et de garantie.